Phnom Penh: Khmer Rouge

Par , July 8, 2010 2:56 pm

En 1975, Pol Pot et les Khmers Rouges s’emparent du pouvoir au Cambodge à l’aide des communistes Vietnamiens. La population qui a souffert de famine due aux bombardements Américain, a d’abord salué l’arrivée des Khmers Rouges. Dès l’accession au pouvoir, le gouvernement de Pol Pot a commencé à déplacer les populations des villes vers la campagne pour assouvir son rêve d’une nation paysanne autarcique.

Les minorités et les intellectuels furent persécutés. Les anciens habitants des villes étaient accusés de s’être embourgeoisés à cause des idéologies occidentales et il leurs furent ainsi accordés des droits restreints. La cellule familiale n’était pas tolérée. Les mariages étaient arrangés par les fonctionnaires, célébrés à la chaine, et avaient pour unique but que de repeupler le pays. Pendant ces 4 années de dictature, 2 à 3 millions de Cambodgiens trouvèrent la mort. Cette période sera connue comme le premier auto-génocide de l’histoire.

Notre première visite à Phnom Penh était le Musée du Génocide Tuol Sleng et les champs d’extermination.

Le musée du Génocide Tuol Sleng ou S-21 était le principal centre d’interrogation et de torture des Khmers Rouges. C’était un ancien lycée reconvertit, où près de 17,000 hommes et femmes, de tout âge ont été torturés et tués.

Un des 3 bâtiments était réservé pour la torture des prisonniers politiques, pour la plupart des membres du gouvernement ou leurs familles qui furent les victimes de la paranoïa du régime.

Dans un second bâtiment, nous pouvions voir des vêtements ainsi que des photos des anciens prisonniers. Les visages étaient très dérangeants, spécialement ceux qui étaient trop jeunes.

À 15 kilomètres du centre ville, se trouve les champs d’extermination de Phnom Penh. Les enfants étaient massacrés en fracassant leurs crânes contre un arbre. Ceci afin d’éviter toute revanche future. Des sirènes raisonnaient pendant les mises à mort pour couvrir les cris.

Finalement en 1979, à la suite d’assauts répétés contre ses villes frontalières, le Vietnam envahit le Cambodge et renversa le pouvoir Khmer.

Album Flickr | Diaporama

Laisser un commentaire

Siem Reap: Vivre avec nos moyens

Par , July 6, 2010 4:29 pm

L’eau à la bouche, Boris dit : « J’ai envie d’une tartiflette ». Comme un pêché, je réponds en sourdine : « J’ai envie de foie gras ». Nous continuons comme ça, déblatérant le nom de nos plats préférés pendant quelques minutes. Le jeu n’a aucun but mais il nous rappelle la maison.

Le jour après avoir visité le parc d’Angkor Wat, nous voulions nous faire plaisir pour tout ce que nous ne pouvions pas avoir. Nous avons entendu parler d’une piscine sur le toit de l’hôtel : La Terrasse des Éléphants. Si l’on dépense $10 au restaurant, nous avons accès au Wifi et à la piscine toute l’après-midi, ce qui est bien moins cher que de prendre une chambre à l’hôtel.

Pour le déjeuner, nous avons pris du poulet au curry. À notre grande surprise, le curry était excellent. Une fois le ventre remplis, nous avons monté les 4 étages pour arriver sur le toit.

Il y avait une grande piscine, un jardin et une vue de la ville. J’ai même jeté un œil dans plusieurs chambres pour découvrir qu’elles sont toutes précieusement décorées avec une fontaine ou un autel. L’hôtel était vide donc nous avons eu la piscine pour nous tous seuls. En début d’après-midi, nous avons pris le thé et avons envoyé un e-mail à Anthony et Matthieu pour qu’ils nous rejoignent. C’était les meilleurs $20 jamais dépensés.

Album Flickr | Diaporama

4 commentaires à “Siem Reap: Vivre avec nos moyens”

  1. Puru says:

    I am going to Siem Reap with two other buddies in Jan. Hope its
    good for us too :)

  2. Boris says:

    Hey Puru! Enoy Siem Reap, it is an extraordinary place.

  3. Emma Becker says:

    I am going to Cambodia on September this year. Besides Cambodia,
    Thailand and Vietnam are also listed to be visited. But still I
    have a question about a hotel you might have seen during your visit
    in Siem Reap. I booked the following hotel: Tara Angkor Hotel. You
    know if it is a good hotel? I heard good stories about it. What are
    the best attractions to visit in Siem Reap and in the surrounding?

  4. Molly says:

    Hello Emma, I read your message and wanted to help you, because I
    have been in Siem Reap a lot of times. The Tara Angkor hotel is a
    beautiful hotel and is ideally and conveniently located, Tara
    Angkor Hotel is situated only 6 km from the Angkor Wat Temples, 15
    min drive from the Siem Reap International Airport, a few minutes
    stroll to the Angkor National Museum and a short ride to the city
    town center with an array of Cambodian souvenirs, shopping and
    culture. They have a few promotions that you can make use of if you
    haven’t booked already: Last minute bookings, summer sales, early
    bird promotion or Angkor temptations. Of course there are a lot
    more, but have a look at their website. It is not that far to the
    Angkor temples that I would advise you to see for sure. I would
    say, grab yourself a 3 day pass and find yourself a decent tuk tuk
    driver to take you to the farther ruins and for a drive in some of
    the outlying villages. If you’re up for it consider renting a bike
    and checking out Angkor Wat on your own. There’s a lot to see and
    do so a lot depends on your time and budget. A few temples I would
    strongly suggest you check out besides Angkor Wat itself are Bayon
    Temple, Angkor Thom and of course Ta Prohm just to see the amazing
    tree. The Banteay Srei temple is farther out of Siem Reap but has a
    very different feel than a lot of the others. If you want to do
    something else as well, you can visit the day and night market. I
    can really recommend these attractions. If you need to know more,
    let me know. Regards, Molly

Laisser un commentaire

Le Temple d’Angkor: Tomb Raiders

Par , July 5, 2010 7:35 am

En 2001 dans le film Lara Croft: Tomb Raider, Angelina Jolie avait attire mon attention avec ses cascades folles. Ce qui est encore plus impressionnant, ce sont les temples dans lesquels ce film a été tourné.

Un matin, nous avons loué des vélos pour $1 et sommes partis en direction du parc d’Angkor. Pour une fois la météo était juste : Chaud et ensoleillé, 38 degrés Celsius. En voyant la quantité de bus à touristes et de tuks-tuks qui nous dépassaient, nous savions qu’il nous fallait commencer par les temples les moins populaires pour revenir vers les gros temples à la fin. Ceci nous permettrait d’éviter le gros de la foule.

Boris et moi ne sommes pas spécialement de grands amateurs de temples et nous en avons déjà vu au bon nombre en Thaïlande et au Laos. Cependant, nous avons été extrêmement impressionnés par les temples d’Angkor. Ils sont majestueux et très bien préservés.

En pédalant, nous avons ressentis quelque-chose de spécial à Angkor Wat. Il y avait de grands espaces, des arbres un peu partout et le trajet que nous avons choisi était relativement calme. Nous étions parfois seuls à visiter des petits temples avec du temps pour apprécier et nous en mettre plein les yeux.

Comme prévu, en retournant vers les plus grands temples, les groupes de touristes sont venus se joindre à nous avec leurs guides débitants dans toutes les langues l’histoire d’Angkor Wat.

Notre temple préféré, s’il doit y en avoir un, était Ta Prohm. Il parait petit vu de devant mais un énorme arbre dépassant laisse présagé un intérieur dramatique. Effectivement, les racines géantes de l’arbre étaient bien plus hautes que nos têtes. À chaque recoin, il y avait un nouvel arbre géant qui luttait pour se faire une place au milieu des ruines. En la voyant, j’ai reconnu la fameuse scène de Lara Croft instantanément. Maintenant, il ne nous restait plus qu’à trouver Angelina Jolie.

Nous n’avons pas trouvé Angelina mais un autre temple que nous avons adoré était présent dans le film. Le temple de Bayon possède 54 tourelles qui arborent toutes 4 visages. Pas facile de s’y retrouver lorsque nous nous sommes retrouvés au milieu de tous ces visages identiques.

Il y a beaucoup d’autres temples que nous avons beaucoup aimés et de manière générale, il est impossible de ne pas être en admiration devant ses énormes œuvres d’art construites au 12e siècle.

Album Flickr | Diaporama

7 commentaires à “Le Temple d’Angkor: Tomb Raiders”

  1. Anthony says:

    normal que vous ayiez pas trouvé angelina . on etait caché. d’ou
    l’vantage d’arriver en premier

  2. Robert says:

    Angkor Wat is an awesome sight – I’m sad to see that they’re
    putting up little fences though. When I went there weren’t any and
    you could go wherever you wanted and climb all over the ruins.

  3. Boris says:

    We did not see any fences other than on restoration sites.

  4. Puru says:

    Did you manage to cover the whole place in a single day? I am going
    with some friends there and have just one day in hand for Angkor
    Wat :(

  5. Boris says:

    We did. However, be ready to wake up very early and be exhausted at
    the end of the day. Also, I recommend to start from the back of the
    visit loops so you don’t fight with thousands of tourists in the
    morning.

  6. Emma Becker says:

    Hello, It was nice reading and seeing your blog, it made me very
    curious. I am going to Cambodia on September this year. Besides
    Cambodia, Thailand and Vietnam are also listed to be visited. But
    still I have a question about a hotel you might have seen during
    your visit in Siem Reap. I booked the following hotel: Tara Angkor
    Hotel. You know if it is a good hotel? I heard good stories about
    it. What are the best attractions to visit in Siem Reap and in the
    surrounding?

  7. eigo says:

    You really allow it to be sound simple with all your business
    presentation having said that i to get this disorder being really
    some thing which I think I would personally under no circumstances
    comprehend.. eigo It almost believes way too sophisticated and
    intensely substantial in my situation. We are having a look toward
    your own pursuing posting, I will make an effort to obtain the hang
    on of it!

Laisser un commentaire

Du Laos au Cambodge: Première « Vraie » expérience de Frontière

Par , July 1, 2010 6:00 am

“Vous ne changerez pas de bus, il est direct”, avons-nous entendu lorsque nous acheté nos billets de bus à Don Det, Laos pour aller à Siem Reap, Cambodge. Tôt le matin, nous avons quitté l’île avec nos sourires naïfs et avec l’espoir que les horribles histoires de frontières n’arrivent que dans les livres.

Le bus nous a déposés à la frontière du côté Laotien et nous faisons la queue pour faire tamponner notre passeport. En arrivant à la fenêtre du garde frontière, il nous dit que c’est $2 par personne. Depuis quand on doit payer pour avoir un tampon de sortie ? De plus, j’ai perdu la carte de départ de Boris donc on nous a dit qu’il nous fallait payer $5 de plus. Tout le monde payait, Boris et moi avons décidé de ne pas payer. Le garde frontière nous a jeté nos passeports.

Nous avons décidé d’aller voir un autre garde qui contrôlait les véhicules et il nous a donné une nouvelle carte de départ mais a rigolé et nous a dit qu’il ne pouvait pas nous aider pour recevoir le tampon de sortie.

Nous avons suivi des locaux pour voir s’ils payaient. Ils ont été surpris, mais ont du payer. Après avoir parlé avec eux, ils nous ont dit que des fois on paye, des fois on ne paye pas. Nous avons donc décidé de payer. En y repensant, nous aurions pu sortir sans tampon de sortie et sans payer.

Quelques mètres plus loin, nous arrivions à la frontière du Cambodge. Un garde nous dit que c’est $1 pour l’inspection médicale. Il place un thermomètre électronique sur notre front et dit : « Ok, pas de fièvre ». Si un infirmier ou docteur lit, est-ce que l’on peut vraiment prendre la température depuis le front en une seconde ?

Ensuite, il nous fallait faire notre visa. $23 pour le visa, plus $1 pour le faire tamponner, ça n’arrête jamais !

Une fois que tout était terminé, nous avons changé de bus deux fois en attendant pendant plusieurs heures à chaque fois. Mais chaque mauvaise expérience, présente ses bons côtés :

Premièrement, cela aurait pu être bien pire. Dans le bus, un Français s’est fait escroqué de $200 à la frontière. Ceci parce-que lors de son entrée au Laos, le garde était déjà parti et il n’a pas pu faire tamponner son passeport. En quittant le Laos, les gardes vérifient que l’on ne dépasse les 30 jours autorisés par le visa. Sans son tampon d’entrée, ils l’ont fait passer alléger de $200.

Deuxièmement, le gars en charge de nous accompagner durant tout le trajet était très sympa et a beaucoup discuté avec Boris dans le bus. Il nous a invite à boire des coups avec ses potes durant une des pauses et nous a recommandé un hôtel vraiment pas cher dans lequel nous sommes restés la première nuit au Cambodge.

4 commentaires à “Du Laos au Cambodge: Première « Vraie » expérience de Frontière”

  1. Ben says:

    Pour info, dans certains pays il faut payer une taxe de sortie lorsque tu pars. C’est par exemple le cas de l’Indonésie.
    A+

    Benoit

  2. Anthony says:

    heuresement que le king of bargain KOB n’eatit pas la . je serais devenu fou .
    nous , le guide dans le bus nous a di de lui donner 25 $ et qu’il s’occupait de tout . je pensais qu’il essaiyait de m’enfiler ( ce qui est rare en asie )mais en fait , ton histoire lue , je me sens mieux .

  3. Jerome says:

    On l’a fait dans l’autre sens, et a part un changement de bus un peu zarb a Stung Treng, c’est passe comme une lettre a la poste a la frontiere. Oui on a paye les $2 de tampons, mais on n’a meme pas reflechi, maintenant on commence a faire la balance “cout d’un truc”/enervement, et voir si ca vaut vraiment la peine ;) Sinon, pas paye de $1 pour le thermometre, ca c’est des conneries c’est quasiment sur !!! Le seul truc que j’ai trouve un peu abuse c’est le prix des bus au Cambodge, surtout entre les grandes villes, c’est 4 fois plus cher qu’en Am. Latine, et alors quand tu prends les trucs genre minibus pour touristes, ca c’est n’importe quoi. Mais bon, faut faire avec, ou alors acheter un scooter et faire le pays comme ca, ce qui est probablement la meilleure option !

  4. Boris says:

    @Benoit: Oui j’avais entendu parlé de ça. Il y a quelques pays
    comme ça et en général ils ajoutent la taxe dans les prix des
    billets d’avion. Là, c’était clairement pour la poche du douanier.
    @Anthony: Clairement. $1 ca fait pas trop chier la premiere fois,
    mais tu sais pas qu’il va te falloir sortir 5 fois $1… @Jerome:
    C’est clair que le bus au Cambodge est super cher comparé à la
    Thailande. Les scooters c’est vraiment le top. Ca se fait en
    Amérique du sud?

Laisser un commentaire