Vang Vieng: Autrefois Une Étape Bon Marché

Par , May 25, 2010 10:09 am

À Luang Prabang, nous avons pris un minibus pour Vang Vieng. Ce fut un voyage de 7 heures le long d’une jolie route mais les routes sinueuses aux falaises abruptes nous ont rendus un peu malade.

À Vang Vieng, il y avait beaucoup de touristes, dont la plupart portaient des débardeurs où l’on pouvait lire “Tubing in Vang Vieng” (Bouée à Vang Vieng). Il s’est avéré que la bouée est l’attraction la plus prisée par les touristes qui veulent se mettre une grosse mine tout en descendant la rivière. Les prix semblent s’être démultipliés depuis que Vang Vieng s’est fait connaître pour être une étape extrêmement peu chère pour les routards.

La ville est composée de maisons d’hôtes, restaurants et divers bars. Pour explorer les alentours, nous avons décidé de louer des scooters. Dès que nous sommes sortis de la rue principale, les paysages se sont transformés, laissant apparaître d’énormes montages ainsi que des champs et fermes.

Nous nous dirigions en direction du Blue Lagoon (Lagon bleu). Un grand panneau jaune nous indique le Blue Lagoon donc nous le suivons. Nous payons le prix d’entrée, nous faisons voler notre essence et crever un pneu avant de nous rendre compte que nous sommes tombés dans une arnaque. En marchant quelques mètres le long du chemin avec notre scooter, nous arrivons à une station essence et un réparateur de pneus. Hmm, quelle coïncidence.

Nous sommes finalement arrive au vrai Blue Lagoon et avons repayé le prix d’entrée. Il y avait effectivement un vrai lagon, très bleu comparé à la marre noirâtre que nous avons vu auparavant. C’était un super endroit pour se rafraîchir dans l’eau glacée, et pour les plus valeureux, sauter dans l’eau depuis les arbres alentours.

Après cette séance de relaxation, nous avons exploré la grotte qui se trouve tout prés de là. Il faisait complètement noir à l’intérieur. Heureusement, nous avions emporté une lampe frontale. Plus nous nous enfoncions dans la grotte, plus il faisait noir. Il fallait vraiment faire attention où nous marchions car des énormes crevasses se trouvaient un peu partout sur le chemin. Après 45 minutes à l’intérieur, il devenait difficile de s’aventurer plus loin en sécurité donc nous avons fait demi-tour. C’était vraiment cool d’aller se balader dans une grotte sans guide.

Ce fut une longue journée qui n’avait pas très bien commencée mais qui s’est finalement très bien terminée. Nous avons signalé le faux panneau ainsi que l’arnaque à l’essence et aux pneus aux autorités, mais nous savons très bien que rien ne sera fait pour éviter l’arnaque des nombreux touristes.

Album Flickr | Diaporama

Luang Prabang – L’aumône

Par , May 24, 2010 6:00 am

Luang Prabang est une très jolie ville du Laos. Cependant, pour découvrir ce qui rend cette ville si spéciale, il faut se lever à 5 heures du mat.

Vers 5.30 le matin, les habitants de Luang Prabang, qui sont de fervents bouddhistes, ouvrent leurs portes, s’agenouillent sur le trottoir avec un panier rempli de riz collant et attendent les moines. Ceux-ci marchent dans les rues de Luang Prabang chaque matin entre 5.30 et 6.30 pour reçoivent l’aumône.

Les moines ne sont autorisés à manger que deux fois par jour : Le matin vers 6.30 puis avant midi. À partir de midi, ils ne peuvent plus que boire de l’eau.

J’avoue que c’est un spectacle assez singulier de voir des personnes âgées (pour la plupart), s’agenouiller par respect et offrir du riz à de jeunes moines de 15 à 25 ans.

Album Flickr | Diaporama

Luang Prabang: Une charmante introduction au Laos

Par , May 23, 2010 8:36 am

Après le bateau, ça faisait du bien de finalement pouvoir poser le pied sur la terre ferme. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre en arrivant au Laos, ni à Luang Prabang dont nous ne connaissions que le nom. En marchant dans les rues, nous avons été très agréablement surpris par son charme et sa propreté.

L’architecture est un mélange entre traditionnel et urbain, avec des bâtiments coloniaux Français ou de style Laotien.

Les restes de la colonisation Française se retrouvent également dans la nourriture. Il est facile de trouver des restaurants ou boulangeries Françaises. Boris était enchanté de pouvoir trouver du bon pain et de la bonne bouffe.

Je ne voulais plus m’arrêter de marcher dans la ville pour m’imprégner de l’atmosphère et des magnifiques décors. Chaque petite allée a également un charme particulier. Chaque restaurant ou bar dans lesquels nous sommes entrés étaient très accueillants avec une décoration des plus soignées.

Bien sûr, nous n’avons pas manqué les nombreux temples. C’est assez dur à imaginer que certains datent du 16e siècle tant les gravures en or sont bien entretenues.

Pour une vue imprenable, nous sommes montés en haut de la colline de Phou Si. Le chemin est parsemé de statues en or de petites chapelles. En montant ou en redescendant, ne ratez pas le temple Wat Pa Houak qui se trouve sur la terrasse en face du Royal Palace Museum. Même si c’est un petit temple et qu’il semble abandonné (construit en 1860), à l’intérieur vous trouverez de superbes fresques.

Nos nouveaux amis, Audrey et Antoine, que nous avons rencontrés sur le bateau, nous ont parlés de la Croix Rouge du Laos. En plus d’être un centre de don du sang, c’est également un endroit où les laotiens vont faire un sauna aux herbes ou un massage traditionnel. Depuis que nous y sommes allés, nous n’arrêtons pas de le conseiller aux autres voyageurs. Après une petite heure de sauna très sympathique, nous avons essayé les massages. Ils se sont avérés exceptionnels. En plus d’être un des endroits les moins chers pour les massages, l’argent récolté sert une bonne cause.

Croix Rouge du Laos: À côté du temple Wat Visoun au sud est de la ville; le sauna aux herbes ouvre à 16:30 et coûte 10,000 kips (1 euro) ; le massage coûte 40,000 kips (4 euros).

Le soir, nous avons traversé le pont en bambou pour retrouver des amis de San Francisco pour diner. BK et Megan sont à Luang Prabang pour un petit moment, ils aident à la création d’une nouvelle librairie. Ils nous ont fait découvrir quelques spécialités locales et nous ont fait manger avec nos doigts. Ça faisait du bien de revoir des visages familiers.

Album Flickr | Diaporama

Laos: Bateau lent sur le Mékong

Par , May 20, 2010 7:13 am

Pour aller au Laos depuis le nord de la Thaïlande, une des options les plus prisée par les routards est la descente du Mékong en bateau. Le trajet dure 2 jours sur un bateau en bois pour arriver à Luang Prabang.

Première étape, traverser le Mékong à Chiang Khong pour aller faire nos visas du côté Laotien. Nous avons évidemment raté l’unique bateau de la journée à 11 heures du mat et sommes resté une nuit à la frontière avant d’embarquer. Cela nous a donné l’occasion de tester quelques plats typiques Laotiens.

Un temple à Huay Xai la veille de notre départ en bateau

Le jour suivant, nous achetons nos tickets pour 200,000 kips (20 euros) et nous dirigeons vers les berges. Là, une cinquantaine de touristes (et quelques locaux) s’entassent dans un bateau de deux mètres de large et 20 mètres de long. Ils appellent cela le bateau lent (slow-boat), et pour cause, même avec le courant, nous ne dépassons jamais les 30 km/h.

Nous sommes déjà allés sur le Mékong lors de notre voyage au Vietnam. Nous étions sur le delta là où le Mékong est très large et entouré de plaines. Ici, nous sommes bien en amont et le fleuve n’est pas si impressionnant. Les paysages sont très agréables cependant puisque nous nous trouvons dans une vallée plein de petits villages où les enfants descendent au Mékong pour barboter, les femmes pour y faire leurs lessives et les hommes pour pêcher.

Après 6 heures de bateau, nous arrivons à Pakbeng, le plus gros village le long du Mékong. Nous avions lu qu’il n’y avait rien pour les touristes, mais à notre arrivé des dizaines de rabatteurs tentent de nous amener dans leurs chambres d’hôtes. Les prix défient toute concurrence et nous trouvons une chambre double avec filets à moustiques, salle de bain et ventilateur pour 15000 kips (1,5 euros). Le village est toujours très modeste, mais l’afflux récent de touristes à forcé la plupart des maisons à s’improviser chambre d’hôte ou restaurant.

Nous avons bien dormi et sommes reparti le lendemain matin à 8 heures pour 9 heures de bateau en direction de Luang Prabang. Autant la première journée était agréable et plein de découvertes, autant la seconde n’en finissait plus, avec plusieurs arrêts pour faire monter des locaux et leurs animaux sauvages.

Des gamins viennent sur le bateau pour vendre à boire et à manger

Nous sommes finalement arrive à Luang-Prabang. Nous avons aimé l’expérience du bateau et avons rencontrés plusieurs amis à bord. Si vous choisissez cette option, prévoyez un coussin pour votre siège, un bouquin, de quoi grignoter et éventuellement un iPod. Sans coussin, vous regretterez ces 15 heures assis sur une planche en bois.

Album Flickr | Diaporama

Résumé de Thaïlande

Par , May 19, 2010 8:11 am

Nous arrivons à la fin de notre séjour en Thaïlande puisque notre visa de 30 jours arrive à expiration. Nous sommes très heureux d’avoir débuté ce voyage par un pays où nous avons rencontré des gens aimables et accueillants. Ce premier mois a été une expérience extraordinaire. Que ce soit pour ses plages paradisiaques, pour ses parcs nationaux ou ses temples anciens, la Thaïlande a de quoi plaire à chaque voyageur. Même la bouffe est délicieuse; des vendeurs de rues aux restaurants cinq étoiles, vous trouverez toujours votre compte. Nous avons adoré la Thaïlande et y reviendrons.

Voilà un résumé des différents endroits que nous avons visité:

Bangkok: Soit on adore, soit on déteste mais vous devez aller voir de vous même. Le Grand Palace et les temples qui l’entourent sont à voir absolument. L’atmosphère peut devenir très chaude et humide, donc soyez prévoyants. Le shopping et les restos sont super donc c’est l’occasion de s’ouvrir l’esprit et essayer des choses nouvelles avant d’aller se perdre dans la campagne Thaïlandaise.

Ko Samui: C’est une super île pour les voyageurs en vacances qui recherchent les plages paradisiaques tout en conservant un certain confort. C’est une ile bien développée avec des plages toutes plus belles que les autres et de super restaurants. Les routes sont pavées donc il est très pratique de se déplacer en scooters. Vous trouverez des supermarchés modernes mais également des marchés ne nuit plus typiques. Samui devient cependant de plus en plus commerciale, commerces qui sont pour la plupart possédés par des occidentaux.
Ne pas oublier d’aller voir le parc maritime d’AngThong qui est à 3 heures de bateau.

Ko Tao: C’est l’ile des amoureux de vie sous-marine. L’ile est très décontractée et beaucoup moins commerciale que Ko Samui. C’est une des iles les plus riches d’Asie du sud en termes de vie sous-marine et c’est pourquoi c’est l’endroit où il y a le plus de certification de plongée au monde. Les routes s’improvisent autour des rochers donc il est très dangereux de conduire un scooter. Prenez un taxi ou marchez. La meilleure façon d’explorer l’ile est sans conteste le bateau pour pouvoir vous aventurer dans ses moindres recoins. Ko Tao attire une majorité de jeunes routards mais les voyageurs plus âgés peuvent également apprécier sa tranquillité dans les hôtels de luxe plus reculés.

Khao Sok National Park: Vous devez aimer la nature et tolérer les insectes. Bien qu’il y ait beaucoup plus à voir après la saison des pluies, il y a toujours plein d’endroits à explorer toute au long de l’année. Il y a beaucoup de bungalows sympas ou dormir autour du parc. Dans le parc, on peut s’immiscer dans la jungle à pied ou en bateau pour y découvrir ses immenses falaises. C’est très tranquille ici et les seuls bruits que vous entendrez viendront des animaux sauvages.

Ko Phi Phi: Quand les occidentaux pensent à la Thaïlande, la première chose qui vient à l’esprit s’est l’image de Léonardo Di Caprio dans La Plage. Bien que Maya Bay soit magnifique, vous passerez la plupart du temps sur la plus grosse ile : Ko Phi Phi Don. Ça a été difficile d’apprécier l’ile tellement il y a de touristes ou de transats à louer sur la plage. L’ile est entièrement faite pour les touristes et les quelques locaux semblent vivre très modestement et n’ont pas l’air d’apprécier cet afflux constant d’étrangers.

Sukhothai: Ce n’est pas l’endroit le plus populaire de Thaïlande mais si vous voulez vous échapper des touristes et apprécier une journée dans l’histoire de Thaïlande, c’est l’endroit parfait. La plupart des touristes vont à Chiang Mai et ne s’arrêtent pas ici. En plus des ruines de l’ancienne capitale, vous pourrez déambuler dans le marché de nuit de la nouvelle ville.

Chiang Mai: Pour échapper à la chaleur, allez au nord. Chiang Mai est le point de départ pour les voyages vers le Triangle d’Or, Chiang Rai ou le nord du Laos. L’atmosphère est bonne ambiance pour une grande ville et il y a énormément de chose à voir et à faire dans la ville et autour : temples, shopping, vieille ville ou zoo ;)